Le référencement / SEO pour les débutants


précédentsommairesuivant

V. Les techniques de base de la SEO : optimisation sémantique

V-A. Qualité du contenu

Plus un contenu est pertinent, plus il est valorisé par les moteurs de recherche (10).

De manière très générale, la pertinence d'une page web pour une requête précise est calculée :

  • par la présence du mot dans la page et par sa position (dans le titre, au début de la page...)
  • par la densité du mot et des mots proches (synonymes,...), c'est-à-dire le nombre d'occurrences par rapport au nombre de mots de la page.
  • par la manière dont le mot est mis en exergue (balises de titre, gras)
  • par le poids dans la base du moteur : moins le contenu est fréquent dans la base de données du moteur de recherche, plus la page est favorisée
  • par la correspondance exacte ou proche avec les termes recherchés (11)
  • par la proximité des mots importants de la page avec ceux de la requête

A ces critères s'ajoute un indice de popularité, introduit par Google. Cet indice est calculé de manière complexe et récursive, de sorte que plus il y a de pages pertinentes et populaires pointant vers un site, plus son indice de popularité (page Rank) est élevé, la pertinence et la popularité de ces pages étant elles-mêmes calculées de la même façon.

V-B. Mise à jour des données

Une page figée reflète un contenu figé. Si un contenu figé peut être très bien positionné, il est plus facile d'optimiser une page si celle-ci évolue de temps en temps (le délai des modifications varie selon le type de page ; il va de soi qu'une page d'actualité est mise à jour plus souvent qu'une page d'encyclopédie. La première n'en sera pas pour autant privilégiée).

V-C. Une page par thématique

Google (et les moteurs de recherche en général) analyse la pertinence d'une page selon son contexte. Il convient donc que ce contexte soit le plus ciblé et précis possible. Plus la thématique de la page sera définie, plus elle répondra à une requête déterminée des utilisateurs des moteurs, plus elle remontera dans la page de résultats (12). Il sera d'ailleurs plus facile de gérer les balises <title> et <meta> sur de telles pages.

V-D. Position du texte

Google privilégie les premiers contenus de la page (on estime généralement que les trente à quarante premiers mots ont le plus de poids). A l'inverse de la " presse " traditionnelle, ou le contenu le plus important est placé à la fin pour attirer le lecteur le plus longtemps possible, sur Internet, le contenu pertinent doit toujours être placé devant. Une page optimisée ne contiendra donc pas un menu comme premier élément, mais bel et bien du texte (une phrase d'accroche, un slogan pertinent…), contrairement à ce que l'on voit le plus souvent.

V-E. Smart pages

Depuis quelques temps, une pratique devient de plus en plus courante, même si elle existe depuis longtemps : celle de l'emploi de Smart Pages (ou " Landing Pages "). Il s'agit de pages optimisées pour les moteurs de recherche, qui ressortiront comme résultats privilégiés sur ces derniers. La particularité de ces pages est qu'elles sont généralement orphelines pour le visiteur, c'est-à-dire que, sur le site, aucun lien ne guide le visiteur vers une Smart Page, et aucune Smart Page n'est mise en avant. Ces pages ne sont destinées qu'à rediriger l'utilisateur vers une page interne du site.

ANOTHER SEO BLOG(13) propose une image intéressante : les Smarts Pages seraient l'équivalent des Bandes annonces des films :

  1. " Ambassadrice du film auprès du public, elle va le convaincre d'aller le voir, sans elle le film n'aura certainement pas le même succès, elle est donc le premier point de contact dont tout dépend. "
  2. " Economique à réaliser, elle permet aussi de "recycler" les acteurs du film, les décors, les costumes, les dialogues et les effets spéciaux, tout ce qui coûte cher et sans quoi elle n'aurait aucun impact. La bande annonce contient donc la quintessence des ressources d'un film. "

Voici un exemple d'une smart page, pour le site franchise-cargo.fr. L'objectif de cette page est d'être bien positionnée dans les résultats de recherche de l'expression " franchise location automobile " :

Exemple de Smart Page ; l'expression franchise en location automobile est valorisée
Exemple de Smart Page ; l'expression franchise en location automobile est valorisée

V-F. Le Duplicate Content

Un élément majeur de la SEO est le Duplicate Content (ou contenu dupliqué). Il s'agit de pages non uniques, c'est-à-dire des pages dont le contenu peut se retrouver en allant à une autre URL. Dans le cas de page en Duplicate Content, seule la première source trouvée est valorisée. Les autres pages sont pénalisées par Google, qui baisse leur Indice de Confiance. De très nombreuses pages sont en Duplicate Content. En effet, même si les moteurs de recherche parviennent à isoler les contenus et à ne pas prendre en compte les éléments non déterminants (menus, actualités… qui sont communs à l'ensemble des pages d'un site), les webmasters n'hésitent pas à copier des contenus d'autres sites (Google détecte la proximité entre les textes, même si des mots ou phrases ont été changées). De même, la structure d'un site peut générer du Duplicate Content. Par exemple, un blog qui archive l'ensemble de ses pages se retrouve avec des URL différentes qui pointent vers le même contenu.


précédentsommairesuivant
REUSSIR SON REFERENCEMENT WEB de O. Andrieu (Eyrolles, 2007) - Chap. 2 p.33 et suivantes
L'algorithme de Google est suffisamment évolué pour prendre en compte des mots voisins. Il se base plus sur l'analyse de lexèmes que sur une analyse syntaxique stricte. Pour plus d'information, Cf. COMMENT GOOGLE TRAITE-T-IL LE SENS DES LEXEMES ? - Webankinfo
LES LANDING PAGES - Another SEO Blog

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2008 Jean-François Lépine. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.